chaudière à fioul_2 Dans le cadre de l’achat d’un matériel de chauffage comme une chaudière, la consommation d’énergie et la pollution demeurent les principaux soucis des usagers. Il devient alors impératif d’opter pour un appareil à la fois performant et économique. En ce sens, la chaudière à fioul ou FOD (fioul domestique) se présente comme la meilleure solution. Il s’agit d’un modèle qui assure un meilleur stockage et une simplicité en termes d’usage.

Le fioul à tout prix

Certes, le prix du fioul ne cesse d’augmenter mais la chaudière à fioul reste l’un des modèles les plus demandés sur le marché. Avec ce combustible, les usagers obtiennent 10 kW par litre. Notons également que le fioul ne pose pas trop de difficulté en matière de stockage. En outre, il contribue à la protection de l’environnement. En effet, des recherches ont démontré que le taux de soufre s’est divisé par six depuis quarante ans, et ce grâce à la combustion de fioul.

La chaudière à fioul au service des primes à la casse

Motivée par des raisons écologiques et de la RT2012, la prime à la casse a favorisé un avantage financier aux usagers de la FOD. Selon cette politique environnementale, le gouvernement promet une somme de 150 à 200 € à chaque foyer qui accepte de remplacer sa chaudière à fioul ou au gaz. Cette proposition concerne cependant les chaudières vieilles de 15 ans ou plus. La valeur de la prime versée dépende d’ailleurs du type de chaudière choisi en remplacement. La distribution des nouvelles chaudières revenait exclusivement aux magasins portant le logo « prime à la casse des chaudières».

Optez pour la chaudière au fioul et économisez

Pour une consommation raisonnable, la chaudière fioul à condensation et la chaudière à basse température offrent jusqu’à présent la meilleure opportunité. Ces deux modèles de chaudière vous permettent à la fois d’économiser en argent et en énergie. Que vous choisissiez la chaudière à condensation ou à basse température, sachez que vous bénéficiez d’un gain de 30 % en plus des chaudières traditionnelles. Ces deux chaudières présentent toutefois certaines particularités. D’abord, la chaudière à condensation dispose d’un système capable de récupérer la chaleur des fumées qui sera réutilisée ensuite. Ce qui doublera la quantité d’énergie utilisée soit un rendement de 100 %. En ce qui concerne la chaudière à basse température, elle trouve surtout son avantage dans sa capacité à s’adapter aux variations climatiques. Par ailleurs, son rendement dépasse les 90 %.