Le système de crédit d’impôt pour des travaux liés à l’amélioration de l’habitat existe depuis 2005. Il a été modifié à de nombreuses reprises pour devenir le fameux Crédit d’Impôt Développement Durable et enfin le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique depuis le 1er septembre 2014.
cite_travaux

Les avantages du Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE).

Avec un taux unique de réduction d’impôt de 30 %, pas d’obligation de réaliser un bouquet de travaux et aucune condition de ressources appliquée, le CITE présente de réelles évolutions par rapport au CIDD. Ce crédit d’impôt est valable pour les travaux qui visent à renforcer l’efficacité énergétique de l’habitat. Son montant est plafonné à 8 000 euros sur une période de cinq ans, il est porté à16 000 pour un couple et peut être majoré de 400 euros par personne à charge.
Credit Impot

Les conditions d’obtention.

Avant tout il faut savoir que le CITE ne concerne que les habitations principales, pas question d’en bénéficier pour sa maison de vacances au bord de la mer ou son appartement à la montagne. Autre point très important, les travaux doivent impérativement être effectués par un artisan ou une entreprise qui justifie du label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Vous trouverez sur internet des annuaires qui recensent ces professionnels dans toute la France. Voyons maintenant plus en détails les types de travaux couverts par le CITE.

Les travaux concernés.

Vous l’aurez compris, ce crédit d’impôt ne s’adresse pas à ceux qui veulent faire repeindre leur façade ou s’offrir une jolie terrasse en bois. Il est réservé comme son nom le suggère aux différents types de travaux qui vont permettre de réduire la consommation énergétique d’un logement. Cela comprend tout ce qui touche à l’isolation des murs et des toitures, les fenêtres à isolation renforcée, les installations de chauffages innovantes, les équipements de production d’énergie qui utilisent une source d’énergie renouvelable…
Travaux CITE

Ou trouver toutes les informations sur le CITE ?

Vous envisagez de changer vos vieilles fenêtres qui sont une source de déperdition de chaleur mais vous hésitez entre le bois et le PVC (plus d’infos ici) ? Et surtout vous voudriez vous assurer que vous aurez droit à un crédit d’impôt quel que soit votre choix ? Le site de référence concernant le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique, c’est évidemment celui de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’énergie : http://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/financer-projet/renovation/dossier/credit-dimpot/credit-dimpot-transition-energetique-0.

Un démarche extrêmement simple.

Contrairement à ce que vous vous imaginez peut-être, la procédure à suivre pour pouvoir bénéficier du CITE n’est pas compliquée du tout. Tout ce que vous avez à faire, c’est de remplir une ligne supplémentaire sur votre déclaration d’impôt et de conserver avec soin les factures des entreprises ayant effectué les travaux en question. En effet l’administration pourra vous demander de produire ces justificatifs.