Le Q.rad apporte du neuf dans un appartement ou un bureau. Grâce à ce radiateur intelligent, le chauffage est désormais gratuit.

Le Q.rad, le nouveau radiateur intelligent

Paul Benoit, ingénieur X Télécom et non moins premier responsable chez Qarnot Computing, a réussi une prouesse extraordinaire : chauffer une habitation ou un bureau gratuitement en utilisant son radiateur numérique, le Q.rad. Le principe de cette invention est simple : un ordinateur chauffe en effectuant des calculs, alors pourquoi ne pas tirer partie de cette chaleur pour réchauffer une pièce, et même plusieurs ?

Fort de son idée, l’ingénieur va ainsi développer ses recherches. Tout d’abord, il va s’employer à faire disparaître tout ce qui est potentiellement nuisible à son invention. De fait, celle-ci sera assurée de ne pas être gourmande en énergie et surtout d’être le plus insonore possible. Ensuite, pour produire de la chaleur, il va monter des processeurs sur les radiateurs, en lieu et place des traditionnelles résistances électriques. Ceux-ci sont en réalité le cœur du dispositif : grâce aux calculs qu’ils effectuent, de la chaleur est produite puis diffusée via le radiateur. Pour que le processus soit opérationnel, l’utilisateur doit enfin brancher son radiateur à une connexion Internet en n’oubliant pas de choisir la température désirée grâce au thermostat. Qarnot Computing se charge ensuite de transmettre des calculs à réaliser vers les processeurs : de la chaleur sera ainsi produite puis maintenue, tel que demandé par l’utilisateur.

Du chauffage gratuit avec le Q.rad

Grâce à l’utilisation du Q.rad, la start-up Qarnot Computing dispose d’une puissance de calcul importante, qu’elle met ensuite en vente sur le marché, à destination des entreprises. Les clients potentiels sont légions, car le calcul intensif est un besoin courant au niveau de plusieurs secteurs. L’équilibre est donc trouvé : Qarnot Computing est rémunéré en vendant sa puissance de calcul, et l’utilisateur bénéficie d’un chauffage gratuit grâce à la chaleur produite par les processeurs.

Qarnot Computing entend fournir son service au cours des douze mois de l’année. Aussi, lorsque la demande en calcul n’arrive pas à suivre le besoin de chaleur, lors des périodes les plus froides de l’hiver par exemple, la start-up a déjà pensé à une alternative. Ainsi, durant ces périodes, le calcul associatif est mis en place : les écoles, les universités ou la recherche médicale pourront bénéficier de la puissance de traitement de Qarnot Computing à titre gratuit. Les retombées de cette innovation sont larges et très intéressantes. Les aides de la part de diverses collectivités et associations n’ont d’ailleurs pas tardé pour une concrétisation rapide du projet de Qarnot Computing. De son côté, la Régie Immobilière de Paris ne s’est pas attardée à opter pour une première expérimentation. 100 logements ont ainsi été équipés par le Q.rad, en attendant un déploiement à plus grande échelle.